Mon engagement : La guerre au Proche-Orient et la crise migratoire qui en est une conséquence ont décuplé la crainte de voir s’accélérer la dissolution de notre pays dans une société multiculturelle que la France n’a pas vocation à devenir et dont les Français ne veulent pas.

Nous devons être lucides sur l’incapacité actuelle de la France à accueillir massivement les flux des migrants dans des conditions dignes mais nous devons mettre tout en œuvre pour traiter décemment ceux qui arrivent sur notre sol.

Privilégier la construction de camps d’accueil de réfugiés dans les pays de départ, sous la supervision de l’ONU et avec l’aide des pays du Golfe.

Mettre en œuvre des traités de coopération avec les pays de départ incluant un contrôle renforcé des flux migratoires.

Régler la question de la crise des réfugiés en France en associant systématiquement les communes d’accueil aux décisions et en veillant au respect des équilibres démographiques et culturels.

Faire du droit du sang le mécanisme prioritaire et privilégié d’accession à la nationalité française.

Supprimer le regroupement familial systématique.

Donner la priorité aux Français en matière sociale.

Renforcer les moyens alloués à la lutte contre les trafics et l’immigration illégale, notamment en revoyant la répartition des bâtiments maritime de surface trop peu nombreux pour l’immense zone géographique qu’ils ont à couvrir.

 

retour au projet