Mon engagement : Je veux m’engager pour une école qui transmette un savoir aux élèves, et qui saura accompagner individuellement les élèves dans leur choix d’orientation.

– Orientation –

Transformer le service civique en service national et universel obligatoire d’une durée d’au moins 10 mois.

Supprimer le collège unique, en mettant en place des passerelles professionnelles et en revalorisant les filières techniques.

– Enseignement –

L’enseignement de notre histoire et de notre langue sont indispensables à la cohésion sociale de notre pays. Nous devons rompre avec la vision idéologique de l’école pour en faire un lieu d’acquisition des savoirs fondamentaux nécessaires à l’épanouissement personnel et à la vie en société.

Lutter contre l’illettrisme : ce combat doit être la priorité du quinquennat.

Prémunir l’école de toute finalité égalitariste (lutte contre les stéréotypes, nivèlement par le bas) ou utilitariste (interdire la fermeture des filières qui « débouchent sur peu de postes» tel que l’enseignement du latin et du grec).

Supprimer le collège unique, en mettant en place des passerelles professionnelles et en revalorisant les filières techniques.

Renforcer la discipline dans les établissements scolaires en rompant avec l’idéologie de Mai 68 qui a participé activement à l’atomisation du corps social et à la contestation du principe même de l’autorité

Concentrer la réforme des programmes sur deux matières : l’enseignement du Français et de l’Histoire.

Faire confiance aux acteurs de terrain : supprimer l’inspection générale de l’Éducation nationale, qui bride les initiatives.

Assurer une véritable autonomie au chef d’établissement (recrutement, choix pédagogiques).

Faire confiance aux familles en leur assurant la liberté de choisir l’école de leurs enfants : mettre fin au ratio écoles privées / publiques, faciliter la création d’écoles hors contrat et rendre possible le financement public si elles concourent à la concorde nationale.

 

retour au projet