Candidat suppléant aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans la 3e circonscription de Paris (Batignolles, Épinettes, Grandes-Carrières)

Jeune retraité, Philippe Boulland est né dans le XVIIe et y habite depuis plus de 60 ans.

Grand-père, il souhaite transmettre à ses enfants et petits-enfants un pays qui reconnaît la famille – grande oubliée de la campagne présidentielle – comme cellule de base de la société et qui recentre sa politique sur l’ancrage territorial et la transmission.

       Parcours :

Il a effectué l’essentiel de sa carrière comme responsable de l’action sociale dans un groupe de protection sociale.

Aujourd’hui retraité, il garde un pied dans le monde du travail grâce à son activité de consultant dans le financement d’équipements sociaux.

Je souhaite mettre mon expérience et mon ancrage territorial au service des habitants et du député de la 3e circonscription.

Il appuie son expérience et son ancrage territorial sur son engagement sans faille dans le XVIIe arrondissement au niveau citoyen, associatif et syndical.

Ayant toujours vécu dans le XVIIe, il contribue activement à sa mutation en étant conseiller de quartier et membre du Conseil d’animation du comité d’initiative et de consultation d’arrondissement (CICA).

Pendant plus de 20 ans, il s’est investi dans la Société de Saint-Vincent de Paul (conférence et Conseil international).

Aujourd’hui, il est Président d’une amicale de locataires qui œuvre pour renforcer les liens entre les habitants : séances d’accompagnement scolaire pour les enfants, aide à la maitrise de la langue française pour les adultes.

Il est président de l’Union nationale des combattants (UNC) du XVIIe. À ce titre, il travaille à soutenir les veuves et orphelins de guerre, à maintenir et développer les liens de camaraderie et de solidarité qui existent entre tous ceux qui ont participé à la défense de la patrie et à perpétuer le souvenir des combattants morts pour la France.

Philippe Boulland a été délégué syndical CFE/CGC (premier syndicat français des cadres et de l’encadrement dont elle défend les intérêts tant dans l’entreprise que dans la société) de son ex-entreprise. Aujourd’hui, il continue cet engagement dans notre quartier en tant que président de l’Union locale CFE/CGC du XVIIe.