TRIBUNE

“Combattu, toujours; battu, parfois; abattu, jamais !”

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Je tiens à remercier mon équipe et mes militants qui m’ont soutenue depuis le début de la campagne. Merci d’avoir sacrifié de votre temps personnel, merci d’avoir montré que la politique consiste à servir et non se servir !
Je suis fière du témoignage que nous avons apporté ensemble : des jeunes fiers de leurs convictions, prêts à s’engager pour leur pays.
Je voudrais aussi remercier les 330 personnes qui ont mis mon bulletin dans l’urne. Ce résultat est insuffisant pour atteindre le “1%” que nous espérions, mais je suis reconnaissante de la confiance qu’ils m’ont apportée.
Faire une première campagne pour les élections législatives sans être connue constituait un défi. Défi que j’ai relevé pour porter les vraies valeurs de la droite que personne d’autre ne partageait dans cette campagne : placer l’être humain au centre des décisions politiques et économiques, défendre la famille comme socle de notre société et rappeler l’importance de la solidarité et de l’entre-aide en particulier envers les plus vulnérables.
Le résultat du premier tour est là, il est rude : le candidat de La République En Marche est en tête, malgré une forte abstention (seulement 56,53% de participation dans notre circonscription).
Les Français ont choisi de donner toutes les clés du pouvoir au mouvement lancé par Emmanuel Macron. Non par adhésion, mais par dépit.
Il disposera d’une large majorité pour gouverner à l’Assemblée Nationale. Pour le bien de la démocratie, cette majorité ne doit pas être hégémonique et des contre-pouvoirs doivent demeurer.
Certes, l’écart est grand, mais une élection n’est jamais gagnée avant que le dernier bulletin n’ait été déposé dans l’urne.
Il convient, désormais, de travailler à la recomposition de la droite pour qu’elle retrouve le cap qui engagera le redressement de la France.
Après ces résultats, je suis plus que jamais déterminée à m’engager et lutter pour nos idées.
A mon niveau, je souhaite contribuer au redressement de la France !

 

Anne-Charlotte Jamin

 

TRIBUNE

ITW : “Pour moi un engagement politique doit être enraciné dans un territoire et non le fruit d’un parachutage”

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Anne-Charlotte Jamin, candidate PCD dans la 3e circonscription de Paris, a accepté de répondre à nos questions.

Agée de 28 ans, vous êtes candidate dans la 3ème circonscription de Paris. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

Comme des millions de français, je me suis beaucoup mobilisée contre la loi dite du “Mariage Pour Tous“. J’ai été cofondatrice et organisatrice de plusieurs mouvements dont le Camping Pour Tous (mouvement des jeunes qui campaient devant l’Assemblée Nationale) Hollande Dégage (L’avion qui a tracté Hollande Démission au dessus des plages).
Issue d’une famille nombreuse, aujourd’hui mère de famille, la famille représente pour moi le socle sur lequel nous devons fonder notre société. Elle est donc le principe même de mon engagement en politique.
Tout au long de ces législatives, j’ai naturellement axé ma campagne dans cette perspective. Par ailleurs, j’habite dans ma circonscription depuis une dizaine d’années. Je connais bien les problématiques auxquelles nous devons faire face. Je considère qu’un engagement politique doit être enraciné dans un territoire et non être le fruit d’un parachutage. Le député a un rôle national puisqu’il discute et vote les lois, mais il a également un rôle local. Il assure le lien entre son territoire et l’échelon national. Cet aspect du travail est peu mis en avant mais il est fondamental. Je déplore à ce titre que de nombreux candidats n’habitent pas notre circonscription, en particulier celui d’En Marche, qui vient de Grenoble… On marche sur la tête!

Parmi vos adversaires on dénombre candidat UDI (investi LR), un candidat Front National et d’autres candidats placés à droite de l’échiquier politique. N’êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde?

Loin de moi l’idée de vouloir diviser ! Ma candidature contribue à faire vivre une famille de pensée politique qui n’est pas représentée chez mes concurrents. Je suis favorable à une droite sociale qui cherche à mettre l’Humain au cœur des décisions politiques; Une droite qui défend la dignité de l’Homme de sa conception à sa mort naturelle; Une droite qui protège la famille. Si l’on regarde concrètement le choix politique dans ma circonscription, la candidate UDI investie par les LR est vice-présidente du Parti Radical de l’UDI. Elle est donc au centre de l’échiquier politique. Les candidats du FN et des 577 ne parlent ni de la famille ni des problèmes sociétaux tels que des mères porteuses, de l’euthanasie… Il y a de ce fait un vrai espace politique pour ma candidature à droite. Je suis même la seule à occuper cet espace. Enfin, pour revenir à la deuxième partie de votre question, notre vision de la politique au PCD n’est pas dogmatique mais pragmatique. Notre président, Jean-Frédérique Poisson, est membre du groupe LR à l’Assemblée. Cela ne l’a pas empêché de garder son entière indépendance en matière de vote lors des différents débats du précédent quinquennat.
Notre indépendance fait notre liberté ! Notre président, Jean-Frédéric Poisson, a ouvert la voie d’une politique de conviction loin des querelles d’égo qui peuvent mettre en péril la victoire de nos valeurs.

Si vous êtes élu, serez-vous favorable pour former un groupe parlementaire avec des élus d’autres partis, qu’ils soient de LR, du PCD, de DLF, du FN… ?

Oui évidement, j’espère que nous pourrons créer un groupe parlementaire avec ceux qui partagent une même vision de l’homme, de la France, du monde que nous. Une fois élue, je veux mettre en pratique ce pour quoi je me suis battue pendant cette campagne. Je suis favorable à ce que l’on puisse discuter avec tout le monde sur les sujets de fond et faire sur des sujets précis une alliance. Nous ne pouvons plus continuer avec un mode de fonctionnement puéril qui veut que l’on vote pour ou contre une proposition en fonction de la personne qui la présente. Je me suis engagée à servir pour le bien commun. C’est un engagement exigeant qui demande de ne pas transiger sur ce qui me parait être fondamental et nécessaire pour amorcer la reconstruction de la France. C’est pourquoi je n’hésiterai pas à voter pour tous bons amendements ou lois que pourrait (je l’espère) nous présenter le gouvernement.

Retrouvez l’interview ici.

A votre rencontre

Dernier mercredi avant le premier tour !

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Aujourd’hui, comme depuis plus de 15 jours, mon équipe et moi-même avons continué nos rencontres avec les habitants et commerçants de la troisième circo.
Nous avons commencé notre tournée ce matin à Brochant pour la finir ce soir à Guy Môquet.

Le principal thème de la journée était le projet et les premières lois d’Emmanuel Macron qui sont de grands risques pour la France.
Je m’oppose à sa volonté d’appauvrir toujours plus les retraités et les classes moyennes !

Ce projet et sa vision de la fiscalité, de la réforme des retraites, du droit du travail, de l’Europe, du commerce… remettent en cause notre modèle social.
Il ignore ouvertement les familles.
Contrairement à lui, je défends, avec le PCD, notre bien commun, notre identité et notre équilibre.
Ces trois points nous permettront de rester libres !
Nous le serons d’autant plus si nos élus sont véritablement enracinés dans nos circonscriptions ce qui leur donnerait une solidité.

Je connais les difficultés de notre circonscription parce que j’y vis comme vous.
Je connais les atouts de notre circonscription puisque je les partage avec vous.

A votre rencontre

Mardi à La Fourche

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Aujourd’hui, nous avons tracté à La Fourche lors des sorties de travail, l’occasion de parler avec les passants de l’emploi :

« Travailler est essentiel à la dignité humaine !
Un grand défi nous attend dans les prochaines années : tirer les bénéfices de la révolution numérique et se prémunir des risques qu’elle porte en elle. »

C’est pourquoi je m’engage pour :
  • Des entreprises humaines.
  • Un Droit du Travail simplié, équitable et constructif.
  • La baisse de charges compensée par la création d’une TVA au financement de la protection sociale. Elle assure la baisse des prix des produits nationaux et augmente celui des produits d’origine étrangère.
  • Normes et réglementations simpliées.
  • Un impôt pour les grands groupes internationaux par équité pour les petites structures.
  • Un traitement égal entre les femmes et les hommes.
  • Une dynamique d’entrepreneurs et non une France dirigée par les marchés financiers.

L’agression de ce policier devant Notre-Dame de Paris m’a tristement touché, il est temps de permettre aux policiers d’être mieux armés et de revoir la légitime défense des policiers et des gendarmes.
Pour que la sécurité des Français soit mieux assurée, je m’engage à :
  • Renforcer les effectifs et les équipements de nos forces de police et de gendarmerie.
  • Conforter les polices municipales dans leur rôle de troisième force de sécurité intérieure et armées, sur accord des maires.
TRIBUNE

Quel opposition aurons-nous à l’Assemblée Nationale?

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Alain Juppé l’avait promis : il soutiendrait tous les candidats ayant l’investiture des Républicains.

Or, ce matin, Allain Juppé a baffoué sa parole : il a ouvertement soutenu Aurore Berger, candidate En Marche qui se présente face à Jean-Frédéric Poisson.

Retrouvez l’interview exclusif de Jean-Frédéric Poisson dans Valeurs Actuelles.
TRIBUNE

Rétablissons le lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants !

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Nous avons la conviction qu’il y a un réel désir des citoyens français comme nous de s’impliquer en politique. Mais aujourd’hui un écart profond s’est creusé entre une classe politique déconnectée des réalités du quotidien et la majorité des citoyens. Ceci a fait perdre aux français chaque jour un peu plus leur confiance en ses élus.

Il est urgent de rétablir un lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants.

On voit souvent des députés très présents lors des campagnes pour les législatives et qui sont ensuite absents à l’Assemblée ou qui votent uniquement en fonction des consignes de leur parti sans travail d’analyse et de réflexion. Cela ne changera pas avec un simple renouvellement de façade comme celui proposé par Macron.
C’est pourquoi nous proposons de soumettre l’idée d’une refondation du lien de la représentation par la mise en place d’un vote révocatoireà tout moment, il sera possible aux citoyens qui ont mis leur confiance en leur député de révoquer son mandat.
Pour cela, nous proposons 3 étapes :
– Premièrement les citoyens de la circonscription devront signer une pétition afin de demander l’organisation d’un vote de révocation.
– Deuxièmement, si la pétition est validée, un vote sera organisé afin que les citoyens puissent décider de révoquer le mandat de leur député.
– Troisièmement de nouvelles élections seront organisées dans la circonscription concernée afin d’élire un nouveau député.
L’objectif est de pouvoir remettre en cause le mandat d’un député qui trahie ses engagements pris auprès des citoyens qui lui ont confié leur voix.
On évitera ainsi des situations inacceptables, comme lorsqu’un député prétexte une phobie administrative, pour ne pas payer ses impôts, ou encore un député qui ne siège quasiment jamais à l’Assemblée Nationale, hémicycle et commission confondues.
L’organisation du vote en 3 étapes et sur sollicitation des citoyens permettra premièrement déviter des révocations de mandat incessantes et deuxièmement d’éviter que le député ne se mette en campagne avant chaque vote.
Cette mesure encouragera le député à communiquer sur son travail réalisé à l’Assemblée et à être disponible pour répondre aux questions des citoyens. Il pourra aussi utiliser des outils, via internet par exemple, pour demander l’avis des citoyens qui l’ont élus tout au long de son mandat.
Le fossé est toujours plus profond entre les responsables politiques et les Français.

Il y a urgence à rappeler que la noblesse de la politique consiste à servir et non à se servir !

Article écrit avec Anastasia Conte, candidate de la 5e circonscription.

 
TRIBUNE

Quel est le rôle du député ?

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Dans 1 semaine, nous votons pour les élections législatives, mais connaissez-vous bien le rôle du député ?
Très connu pour son action nationale on se souvient moins souvent qu’il a également un rôle à jouer dans sa circonscription.
Au niveau national :
Le député élabore et vote les lois. C’est cette partie de ses fonctions qui est la plus connue et la plus médiatisée.
Il a également un rôle de garde de fou de l’action gouvernementale. En effet, il contrôle l’action du gouvernement pour s’assurer que celui-ci respecte bien la constitution. Ce contrôle se fait par l’intermédiaire des questions au gouvernement, par la création de commission d’enquête parlementaire, par le vote de motion de censure et par la saisine du Conseil Constitutionnelle.

De plus, le député fait partie de l’une des 8 commissions permanentes de l’Assemblée Nationale. Ce travail en commission permet de réfléchir aux enjeux liés aux différents textes, portant la thématique de la commission, qui seront ensuite voté dans l’Hémicycle. Cette démarche permet de présenter en séance plénière un texte d’une grande finesse analytique par la suite.

Diplômé dans le secteur culturelle (jardin du patrimoine) et mère de famille, je souhaite m’impliquer de toutes mes forces dans la commission des « affaires culturelles et éducation ».

Au niveau local :
Son rôle au niveau local est souvent moins connu et moins médiatisé. Il n’en demeure pas moins essentiel.
Le député intervient régulièrement auprès de l’administration centrale pour défendre des projets de sa circonscription. Il règle également les problèmes que peuvent rencontrer ses administrés.
Cette particularité de la fonction assure au député un contact avec le « terrain » pour pouvoir ensuite légiférer dans le sens du bien commun. Afin d’être efficace dans ce rôle, il est important que le député connaisse sa circonscription et les enjeux de celle-ci.

Habitante depuis de nombreuses année dans le 17e et plus particulièrement depuis 5 ans dans le quartier des Epinettes, je veux vous représenter pour répondre aux défis soulevés dans notre circonscription.

TRIBUNE

Samedi : traverser la circo pour aller à votre rencontre

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
En ce samedi au temps mitigé, j’ai « fait mon grand tour de la circo » pour aller à votre rencontre.

Les principaux arrêts de ce grand tour ont été : Guy Moquet, le marché de l’Ordener, la Porte de St Ouen, la porte Pouchet, le marché couvert des Batignolles, le parc des Batignolles, le Parc Martin Luther King…

Votre première réaction concerne toujours ma jeunesse et celle de mon équipe. Vous êtes toujours étonnés de nous voir porter si fièrement nos convictions.
Oui, je suis la plus jeune candidate de la circonscription, mais c’est un véritable atout !

L’un des points principaux de ma campagne est la famille.

Comme je l’ai dit aux nombreuses familles rencontrées dans l’après-midi :

Je veux que les familles et les parents puissent jouer pleinement leur rôle dans la cohésion sociale.

Pour consulter toutes mes propositions qui touchent ce sujet, cliquez ici. 
A votre rencontre

Vendredi à votre rencontre

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
En cette fin de semaine je suis allée tracter et discuter avec les passants à la sortie du métro Rome.

Ainsi, j’ai pu leur présenter mon programme et leur parler de ma volonté de replacer l’être humain au centre de toutes nos décisions politiques et économiques.

J’ai eu une forte pensée pour les victimes des attentats de Londres et leur famille.
Il est temps d’avoir un réelle prise de conscience des ces attaques et de prendre les mesures adéquates.

« Il est urgent que la France réinvestisse dans ses forces armées afin d’être en mesure d’assurer la sécurité de chaque français. »