TRIBUNE

Rétablissons le lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants !

Posted by Anne-Charlotte Jamin on
Nous avons la conviction qu’il y a un réel désir des citoyens français comme nous de s’impliquer en politique. Mais aujourd’hui un écart profond s’est creusé entre une classe politique déconnectée des réalités du quotidien et la majorité des citoyens. Ceci a fait perdre aux français chaque jour un peu plus leur confiance en ses élus.

Il est urgent de rétablir un lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants.

On voit souvent des députés très présents lors des campagnes pour les législatives et qui sont ensuite absents à l’Assemblée ou qui votent uniquement en fonction des consignes de leur parti sans travail d’analyse et de réflexion. Cela ne changera pas avec un simple renouvellement de façade comme celui proposé par Macron.
C’est pourquoi nous proposons de soumettre l’idée d’une refondation du lien de la représentation par la mise en place d’un vote révocatoireà tout moment, il sera possible aux citoyens qui ont mis leur confiance en leur député de révoquer son mandat.
Pour cela, nous proposons 3 étapes :
– Premièrement les citoyens de la circonscription devront signer une pétition afin de demander l’organisation d’un vote de révocation.
– Deuxièmement, si la pétition est validée, un vote sera organisé afin que les citoyens puissent décider de révoquer le mandat de leur député.
– Troisièmement de nouvelles élections seront organisées dans la circonscription concernée afin d’élire un nouveau député.
L’objectif est de pouvoir remettre en cause le mandat d’un député qui trahie ses engagements pris auprès des citoyens qui lui ont confié leur voix.
On évitera ainsi des situations inacceptables, comme lorsqu’un député prétexte une phobie administrative, pour ne pas payer ses impôts, ou encore un député qui ne siège quasiment jamais à l’Assemblée Nationale, hémicycle et commission confondues.
L’organisation du vote en 3 étapes et sur sollicitation des citoyens permettra premièrement déviter des révocations de mandat incessantes et deuxièmement d’éviter que le député ne se mette en campagne avant chaque vote.
Cette mesure encouragera le député à communiquer sur son travail réalisé à l’Assemblée et à être disponible pour répondre aux questions des citoyens. Il pourra aussi utiliser des outils, via internet par exemple, pour demander l’avis des citoyens qui l’ont élus tout au long de son mandat.
Le fossé est toujours plus profond entre les responsables politiques et les Français.

Il y a urgence à rappeler que la noblesse de la politique consiste à servir et non à se servir !

Article écrit avec Anastasia Conte, candidate de la 5e circonscription.